Bouddha rieur ou Bouddha zen ?

Saviez-vous que plusieurs personnages très différents ont été surnommés "Bouddha" ? Les deux principaux sont le Bouddha Shakyamuni (souvent appelé "Bouddha Zen"), et le Bouddha rieur (ou "Bouddha chinois"). Qui sont-ils en réalité ?

Statue Bouddha Zen

Le Bouddha Shakyamuni.

C'est un personnage historique réel, le fondateur du Bouddhisme. Il naquit dans le nord de l'Inde, il y a environ 2500 ans. Son vrai nom est Siddhartha Gautama mais on l'appelait "Bouddha Shakyamuni" : "Bouddha" signifiant "l'éveillé" et "Shakyamuni", "l'hermite de la tribu des Shakya".

Siddharta était un riche prince indien qui renonça au trône et à l'abondance de la vie princière pour se consacrer à la spiritualité et trouver comment apaiser les souffrances de l'existence humaine.

Selon la légende, il fut le premier être humain à connaître l'éveil, et il décida d'enseigner ses connaissances partout en Inde pour aider chacun à libérer son potentiel. Ses enseignements furent consignés sous forme de sûtras et donnèrent naissance au Bouddhisme, une religion et une philosophie de la vie qui prône la paix et la compassion.

Bouddha rieur

Le Bouddha rieur.

Ce personnage n'est pas vraiment un Bouddha. Mais il a lui aussi réellement existé ! Son nom est Budai (ou Hotei en japonais).

C'est un moine bouddhiste chinois qui aurait vécu il y a environ 1000 ans, et qui arpentait toutes les contrées de Chine avec sa lourde besace pour faire le bien autour de lui : on raconte qu'il réparait les jouets cassés des enfants, offrait de l'argent et de la nourriture aux plus pauvres, et diffusait la joie et la bonne humeur partout où il passait.

Au fil des siècles, la tradition chinoise en a fait le dieu taoïste du bonheur et de la prospérité : son large sourire et son ventre bedonnant symbolisent les idéaux d'une vie réussie.

Son surnom de Bouddha lui vient de sa ressemblance avec le Bouddha du futur évoqué dans les textes bouddhistes et appelé "Bouddha Maitreya" : le Bienveillant. 


Lequel de ces deux personnages associez-vous à Bouddha ? Lequel choisir pour votre décoration ?

Si vous souhaitez que votre décoration s'inspire de thèmes comme la spiritualité, le bien-être et la relaxation, le Bouddha Shakyamuni est la statue qu'il vous faut.

Si vous préférez les influences de la culture chinoise, l'évocation du bonheur et de la prospérité, ou si vous êtes superstitieux, le Bouddha rieur est là pour vous !


Quelle matière choisir ?

Les statues et représentations de Bouddha sont proposées en plusieurs matières, mais on en distingue particulièrement 4 qui sont les plus courantes : la résine, le bois, la pierre et le bronze.

Bouddha thaïlandais en résine

La statue de Bouddha en résine : un moulage parfait.

La résine n'est certainement pas le matériau le plus noble pour les statues de Bouddha, car le travail de l'homme est alors réduit à sa plus simple expression.

Les statues en résine sont en réalité des moulages, tous parfaitement identiques, d'une statue qui a servi de modèle. Chaque moulage est ensuite peint de façon plus ou moins artisanale.

La statue en résine présente toutefois l'avantage de proposer des finitions impeccables (pas de défaut de sculpture !), et offre une certaine modernité qui peut être un atout pour mieux s'intégrer dans des intérieurs modernes ou contemporains.

Attention : de nombreuses statues en résine essayent de se faire passer pour d'authentiques sculptures ! On trouve notamment de plus en plus de soi-disant sculptures de Bouddha en gré, qui sont en réalité des moulages formés avec un amalgame de résine et de sable.

Bouddha chinois en bois

La statue de Bouddha en bois : chaque pièce est unique !

Pour les personnes qui recherchent une statue de Bouddha plus authentique que celles en résine, la statue en bois est un excellent choix !

Son prix est certes un peu plus élevé. Mais la différence n'est pas si énorme en réalité.

Et surtout, chaque statue en bois est une authentique œuvre artisanale entièrement faite à la main. Cela se remarque au premier regard. Alors qu'on ne regarde même plus les innombrables bibelots en résine, tant ils sont banals et dénués de sens, une statue en bois va toujours attiser la curiosité de celui qui passe devant elle. On aime observer chaque détail de sculpture en essayant de s'imaginer le geste de l'artisan. On admire le talent artistique et la beauté du bois. On ne peut s'empêcher de caresser la matière...

Comme pour chaque œuvre unique, le travail de la main de l'homme est perceptible. Parfois, de légères imperfections témoignent de cette authenticité. Mais on a là un objet à part, qui se garde longtemps puis se transmet, insensible aux effets de mode.

Qu'on aime son style, ou pas, la statue de Bouddha en bois est toujours une pièce unique.

Statue de Bouddha en pierre

La statue de Bouddha en pierre : l'art à l'état brut.

La statue de Bouddha en pierre est probablement la plus représentative de l'artisanat d'Asie : si vous voyagez en Inde, au Japon, en Thaïlande ou encore à Bali, vous en contemplerez des centaines, aux abords des temples, ou même dans les parcs et jardins.

Il existe deux types de statues en pierre :

  • Les statues en pierre brute sculptée : elles sont rares et chères en Europe car elles requièrent de très nombreuses heures de travail (la pierre est un matériau assez couteux, et qui demande beaucoup de temps de sculpture), et sont difficiles à transporter en raison de leur poids très élevé. Une statue de Bouddha de 80cm de hauteur en pierre brute coûte entre 450 et 1200€ selon le modèle. En dessous de cette fourchette de prix, il s'agit la plupart du temps d'une statue en pierre reconstituée.
  • Les statues en pierre reconstituée sont généralement réalisées à partir d'un moulage grossier, puis finies à la main. La pierre reconstituée est le plus souvent un mélange de pierre noble réduite en poudre (marbre, pierre de Java, etc...), et de résine ou de ciment. Elles sont beaucoup moins chères que leur homologues en pierre brute, mais leur aspect est de plus en plus réussi grâce aux progrès techniques des artisans.

Qu'elles soient en pierre brute ou en pierre reconstituée, les statues de Bouddha en pierre présentent l'avantage de pouvoir être placées à l'extérieur sans demander beaucoup d'entretien. Vous pouvez donc les exposer toute l'année sur votre terrasse ou dans le jardin.

Attention toutefois : la pierre reconstituée craint les fortes gelées. En dessous de -10°c il sera préférable de mettre la statue à l'abri.

Nota bene : il existe aussi des représentations de Bouddha en pierres semi-précieuses (jade, lapis lazuli, etc...). Elles sont généralement de très petite taille (moins de 10cm de hauteur).

Statue de Bouddha en bronze

La statue de Bouddha en bronze : un matériau noble pour célébrer la grandeur de Bouddha.

Rien n'est trop beau pour Bouddha ! La dévotion des fidèles est telle que les matériaux les plus rares et chers ont été utilisés pour créer de somptueuses statues à l'effigie de l'Éveillé.

Citons le bronze d'Asie, parfois appelé régule, qui nous offre des pièces vraiment superbes. Le bronze est un alliage qui permet de créer, par moulage, de magnifiques statues qui se distinguent par leur belle couleur dorée, leur finition patinée et leur style traditionnel très authentique. Avoir une statue de Bouddha en bronze, c'est comme avoir un petit morceau d'Asie chez soi !

Les statues en bronze sont plus chères que celles en bois ou en pierre reconstituée (à taille égale). Mais elles ont vraiment un style à part et diffusent une aura très spéciale.

Statue de Bouddha Shakyamuni : les différents styles, les expressions gestuelles (mûdras).

Si vous préférez les statues de Bouddha Shakyamuni, voici quelques informations qui vous aideront peut-être à choisir la vôtre.

Parmi les différentes représentations de Bouddha Shakyamuni, on distingue 2 styles majeurs : le style birman et le style thaïlandais.

Puis, pour chacun de ces 2 styles, Bouddha peut-être représenté dans différentes postures (debout, assis ou couché), et ses mains peuvent former diverses expressions gestuelles traditionnelles, appelées Mûdras. Voici un bref aperçu.


Le style birman.

Bouddha birman

On regroupe généralement dans le style birman les Bouddhas représentés avec un chignon en forme de boule.

Le style thaïlandais.

Bouddha thaïlandais

Le bouddha de style thaïlandais se reconnaît grâce à son chignon taillé en forme de bourgeon de fleur de lotus.

Les expressions gestuelles de Bouddha, ou Mûdras.

Bhumisparsa-mudra

Bhumisparsa-mudra : le geste de l'appel à la terre.

Bouddha est représenté assis en position du lotus, la main gauche est à plat sur les pieds, la main droite, doigts tendus, touche le sol.

C'est dans cette posture que Bouddha avait appelé la terre à témoigner de son éveil spirituel, lorsque les forces démoniaques tentaient de le renverser afin de placer leur roi, Mara, sous l'arbre sacré de la bodhi.

Dhyana-mudra

Dhyana-mudra : le geste de la méditation.

Bouddha est, là aussi, assis en position du lotus. Ses deux mains sont posées l'une sur l'autre, paumes vers le haut, doigts tendus, et reposent les les jambes de Bouddha.

C'est le geste le plus couramment représenté, celui qu'exécutait Bouddha lors de ses longues séances de jeûne et de méditation sous l'arbre sacré de la bodhi.

vitarka-mudra

Vitarka-mudra : le geste de l'argumentation.

Lorsqu'il effectue cette müdra, Bouddha est le plus souvent assis en position du lotus, ou parfois debout. La main droite est levée au niveau du torse, les extrémités du pouce et de l’index se touchent. La main gauche peut faire différentes gestuelles selon les statues.

C'est le geste qu'adoptait Bouddha lorsqu'il enseignait la doctrine à ses disciples et leur expliquait la loi divine.

dharmacakra-mudra

Dharmacakra-mudra : le geste de mise en route de la roue de la loi.

Pour cette gestuelle, Bouddha peut être représenté debout ou assis dans la position du lotus. Les deux mains sont placées devant le torse. La main droite est tendue vers le ciel, le pouce et l’index se touchent ; la main gauche est orientée vers la terre, avec également le pouce et l’index qui se touchent ;  sur certaines représentations, les doigts des deux mains s'effleurent.

C'est le geste que fit Bouddha lors de son premier sermon en public.

abhaya-mudra

Abhaya-mudra : le geste de protection.

Lorsqu'il exécute le geste de la protection et de l'absence de crainte, Bouddha est le plus souvent représenté debout. Mais on trouve aussi des statues en Abhaya-mudra où il est assis en position du lotus.

Ce geste donnait à Bouddha le pouvoir de repousser les attaques maléfiques. Un éléphant en furie fut un jour précipité vers Bouddha pour le tuer avant qu'il n'atteigne l'éveil. Bouddha fit ce geste et l'éléphant s'arrêta puis s'agenouilla pour lui rendre hommage.

anjali-mudra

Anjali-mudra, ou Atmanjali-mudra : le geste de prière ou d'hommage.

Cette posture existe en position assise ou debout. Les deux mains de bouddha se joignent au niveau du torse, doigts tendus vers le haut, presque comme pour une prière catholique.

C'est un geste de prière rituelle, ou aussi le salut qu'effectuaient les disciples de Bouddha pour rendre hommage à leur maître.

Un dernier conseil...

J'espère que ces informations vous ont été utiles, et qu'elles vous aideront à choisir votre statue de Bouddha.

Mon dernier conseil ? Écoutez votre cœur, faites confiance à votre instinct : c'est le meilleur guide pour bien choisir ! En observant l'une après l'autre les différentes statues de bouddha qui vous sont proposées, vous ressentirez assez vite une préférence pour un style, une matière, une posture... Suivez ce feeling, et si vos finances vous le permettent, choisissez la statue de Bouddha qui a le plus écarquillé vos yeux et stimulé votre curiosité. Vous conserverez cet objet probalement longtemps, donc ça vaut vraiment le coup de choisir la statue qui vous plaît le plus.

À bientôt.